Chouette de Tengmalm (Aegolius funereus)

Chouette de Tengmalm 02 - Chouette-et-hibou.fr

  • Description:

La Chouette de Tengmalm ou Nyctale de Tengmalm, (Tengmalm, du nom du naturaliste suédois qui la décrivit le premier en 1783) est une chouette relativement peu connue en France en raison de sa faible répartition (principalement en montagne) et de son habitat privilégié: les forêts reculées et peu accessibles des vallons encaissés, habitat qu’elle partage avec sa cousine la Chouette chevêchette.

Elle est proche par la taille de la Chouette chevêche, mais a une tête plus ronde arborant un disque facial beaucoup plus marquée, et une queue plus longue. Elle ne peut donc pas être confondue avec cette dernière. Le dessus de la tête et le front sont finement tachetés de blanc, ce qui lui vaut le surnom de Chouette perlée. Son disque facial est délimité par un trait noir discontinu. Le plumage des parties supérieures est brun/gris grossièrement tacheté de blanc, et les parties inférieures sont blanchâtres parsemées de taches brunes. Les pattes et les doigts sont fortement plumés jusqu’aux serres. L’iris est jaune, le bec gris/jaune.

Le vol de la Chouette de Tengmalm est rectiligne et direct contrairement au vol onduleux et saccadé de la Chevêche. Là encore, pas de méprise possible. Les coups d’ailes sont calmes et constants.

La Nyctale est exclusivement nocturne (Encore une fois, contrairement à la Chevêche qui est aussi bien diurne que nocturne) avec des pics d’activité juste après le crépuscule et très tôt le matin juste avant le lever du jour. Très discrète le jour, elle reste blottie contre un tronc au cœur de la forêt, sous les branchages.

Chants de la Chouette de Tengmalm:

Envergure: 50/62cm

Longueur: 22/27cm

Poids: Mâle: 100gr – Femelle: 160gr

Longévité: 8 ans

Œuf: 33×27 mm blanc luisant de forme allongée

  • Habitat & répartition:

La Chouette de Tengmalm est souvent voisine de la Chouette chevêchette, elles partagent le même habitat: les forêts froides et humides de conifères en montagne (Vosges, Jura, Alpes, Pyrénées). Cependant la Tengmalm montre de meilleures capacités d’adaptation que la Chevêchette. En effet, si son habitat théorique se limite aux forêts de montagne, son aire de répartition actuelle le dépasse largement: elle colonise des forêts de moindre altitude comme celles du Massif Centrale, de la Bourgogne, de Champagne et de Lorraine.

En montagne elle est fortement présente entre 1500m et 2000m.

Son adaptation s’observe aussi par les essences des forêts colonisées, elle ne se limite pas aux seules forêts de conifères mais s’installe volontiers dans un massif de feuillus (Hêtres principalement) ou mixte (Conifères dominant).

Cependant, si la Nyctale de Tengmalm est inféodée aux forêts denses, elle l’est également à la présence du Pic noir, qui creuse chaque année une nouvelle loge profonde et spacieuse, parfaitement adaptée aux besoins de nidification de cette Chouette. C’est une des explications à l’expansion des Chouettes de Tengmalm sur le territoire français: elle suit simplement celle du Pic noir.

On recense ces dernières années environ 1000 à 2000 couples nicheurs en France. Ce rapace nocturne est sédentaire, il peut migrer temporairement vers le Sud en cas de disette en hiver.

  • Chasse & alimentation:

Cette Chouette chasse à l’affût à partir de son perchoir dans les ouvertures de la forêt: clairières, sentiers, layons, lisières. Elle capture essentiellement des petits rongeurs, et occasionnellement des petits oiseaux forestiers comme la Mésange boréale et la Mésange huppée, gros insectes et batraciens, après un court vol d’attaque.

Comme la Chevêchette, elle stocke le rabiot de proies capturées haut dans les arbres, souvent dans une fourche de branche ou dans une loge de Pic noir en hiver.

Cette espèce subit la prédation de la Chouette hulotte et de la Martre.

  • Reproduction:

La Chouette de Tengmalm est un rapace forestier cavernicole. Elle recherche les loges abandonnées de Pic noir, mais s’installe aussi facilement dans un nichoir artificiel. La ponte à lieu à même le fond du trou sans aucun aménagement de fin Mai à début Avril. La femelle pond de 3 à 6 œufs (pondus à 2 jours d’intervalle) blanc luisant et ronds qu’elle couve seule pendant 26/29 jours, étant ravitaillée par le mâle qui présente ses proies à l’entrée du trou. Les jeunes restent au nid environ 1 mois, et sont nourris encore plusieurs semaines après leur envol.

Les couples des Chouettes de Tengmalm ne dure qu’une saison.

 

 

 

 

 

Termes de recherche:

  • Nyctale de Tengmalm
  • chouette de telgmanl
  • chouette hupee
  • chouette tengmalm

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *