Chouette hulotte (Strix aluco)

Chouette hulotte 04 - Chouette-et-hibou.fr

  • Description:

On l’appelle également Chat-huant, c’est le rapace nocturne le plus répandu en France, et même en Europe. On rencontre la Chouette hulotte non seulement en forêt et dans les campagnes mais également en beau milieu des villes et des espaces colonisés par l’homme, à condition toutefois qu’elle y trouve de vieux arbres creux pour nicher. Cette forte densité tient principalement à son régime alimentaire très éclectique: la Chouette hulotte consomme aussi bien des rongeurs que des petits passereaux contrairement aux autres espèces de Hiboux et Chouettes plus spécialisés dans la chasse de micro-mammifères.

Son appellation de Chat-huant est à l’origine du nom des célèbres Chouans (Chat-huant en Vendéen) des guerres de Vendée qui utilisèrent son cri comme signal de ralliement.

La Chouette hulotte est un rapace trapu et puissant (plus grande et plus forte que la Chouette effraie): la tête est massive et dépourvue d’aigrettes, elle représente environ un tiers du corps, les yeux sont entièrement bruns/noirs. La queue est courte, les battements d’ailes amples et puissants.

Il existe plusieurs teintes (on parle de morphe) chez la Chouette hulotte: on pourra donc observer des Chouettes hulottes grises et d’autres individus au plumage marron/beige avec des variantes de plumage foncé/clair pour chacune de ces couleurs. Le plumage est entièrement rayé et tacheté  de couleur sombre (noir, marron, gris). La partie ventrale est plus claire que le dos. Ce plumage cryptique camoufle parfaitement la Hulotte durant la journée où elle se tient blottit contre un tronc, cachée derrière d’épaisses frondaisons. On notera toutefois qu’il semble y avoir une dominance des morphes roux au Sud et, à l’inverse, plus d’individus de morphe grise dans la moitié Nord du pays.

Comme tous les Hiboux et Chouettes, la Hulotte arbore un disque facial dont le rôle est d’orienter et d’amplifier les ondes sonores vers les conduits auditifs.

En vol, la silhouette de la Chouette hulotte est tout aussi compacte et massive que posée. Par comparaison, le Hibou moyen-duc en vol parait plus fin.

De jour, on peut l’observer sur une branche, soit blottie contre le tronc cachée derrière les branches en train de somnoler, soit à la lumière en plein bain de soleil. Quand elle dort ou somnole perchée sur un arbre la Hulotte peut s’accroupir voir se coucher sur la branche en s’appuyant sur ses poignets. Lors de ses bains de soleil, elle se tient au contraire très exposée pour bénéficier d’un maximum de chaleur. Elle se tient alors les ailes ouvertes, parfois même pendantes, et la face tournée vers le soleil, les yeux clos.

Très soigneuse, la Hulotte prend régulièrement des bains dans une flaque d’eau ou une douche sous la pluie jusqu’à être entièrement trempée. On affectionne également les bains de sable fin ou de poussière pour se débarrasser de ses parasites. Chaque nuit, les Hulottes commencent leur période d’activité par un toilettage complet (parfois mutuel entre jeunes et adultes), elles s’étirent et s’ébrouent.

Cris de la Chouette hulotte:

Chant de la Chouette hulotte:

Longueur: 38/42cm

Envergure: Mâle: 93cm – Femelle 98cm

Poids: Mâle: 330/475gr – Femelle: 400/630gr

Œuf: 46x38mm blanc brillant et sphérique

  • Habitat et répartition:

La grande capacité d’adaptation de la Chouette hulotte lui permet d’occuper divers biotopes: elle affectionne les forêts mixtes et peu denses donnant une place aux allées ou aux clairières, les boqueteaux, les haies, les parcs et jardins, les grandes allées de feuillus en ville, les vergers. Pour résumer, la Chouette hulotte est présente partout en France là où elle trouvera de vieux arbres creux pour accueillir ses nichées et de la nourriture en quantité suffisante.

Pour cette raison la Hulotte est absente des zones dépourvues d’arbres, dans les montagnes françaises nous la rencontrerons donc jusqu’à la limite supérieure des arbres (environ 1500m d’altitude), et de préférence sur les versants ensoleillés (adrets).

C’est un rapace nocturne très territorial et sédentaire, une fois établit sur un territoire elle ne le quitte plus et le défend farouchement contre les intrus. Cette fidélité au territoire optimise les chances de développement de l’espèce par une parfaite connaissance de son espace, de ses dangers et de ses ressources.

On compte actuellement environ 100 000 couples nicheurs en France (la plus importante population de France et d’Europe de rapace nocturne).

La Chouette hulotte n’est pas présente en Corse.

  • Chasse et alimentation:

Oiseau de nuit par excellence, la Hulotte entame son activité dès le crépuscule tombé. Elle ne se posera cachée dans les frondaisons qu’aux premières lueurs du jour. Elle chasse principalement les micro-mammifères (surtout des campagnols), mais également des petits oiseaux (passereaux), des grenouilles, des insectes et vers de terre. Une Hulotte a même été observée ramenant une écrevisse à sa nichée.

Sa non-spécialisation alimentaire la rend peu sensible aux pénuries de micro-mammifères ou aux hivers enneigés qui gênent leur chasse. La Hulotte, redoutable chasseur, capture habilement les petits passereaux en vol après les avoir effrayés sur leur dortoir par de vigoureux battements d’ailes. C’est une technique de chasse typique de la Chouette hulotte.

Elle chasse également volontiers depuis un poste d’observation d’où elle scrute tous mouvements.

Les proies sont avalées en entier, aussi les parties indigestes comme les os, les poils, la chitine, sont recrachés sous forme de pelote de réjection par le bec. L’analyse de ces pelotes dévoile le régime alimentaire de la Hulotte.

  • Reproduction:

Les couples de Hulotte sont unis jusqu’à ce qu’un des 2 partenaires meurt. Cette fidélité au couple est d’abord due à la fidélité au territoire. En effet, comme nous l’avons vu précédemment, la Hulotte est très territoriale. Une fois établit elle ne déménage pas.

Son territoire doit comprendre une ou plusieurs cavités dans des grands arbres creux. Elles servent tout d’abord de site de nidification puis à l’occasion d’entrepôt pour les proies chassées mais non consommées. Plus rarement la Hulotte est capable de nicher dans un bâtiment à la manière d’une Chouette effraie, dans des terriers de lapins comme les Chevêches, voir dans un nid abandonné de rapace ou de corvidé.

La cavité n’est guère aménagée pour accueillir les œufs et les poussins, seules quelques pelotes de réjection sont écrasées dans le fond en guise de garniture. La femelle y pond entre 3 et 5 œufs blancs luisant et ronds entre Mars et Mai. Elle assure seule la couvaison pendant une trentaine de jours, pendant que le mâle la ravitaille en proies fraiches.

Les poussins sont nourris au nid entre 30 et 35 jours. La femelle donne la becquée pendant que le mâle chasse, puis quand les jeunes sont capables d’avaler les proies entières la femelle chasse avec le mâle. Les jeunes de l’année quittent le nid vers 1 mois avant de savoir voler. Ils se cachent dans les branchages et restent sous la dépendance alimentaire de leurs parents pendant encore 2 mois.

L’émancipation des jeunes se fait en été durant les mois de Juillet et d’Aout à l’âge de 3 mois environ. Ils vagabondent dans les environs à la recherche d’un territoire disponible puis d’un partenaire de reproduction.

 

 

Termes de recherche:

  • chouette hulotte
  • cri de la chouette
  • chat huant
  • chat huant cri
  • cri du chat huant
  • cri chouette
  • cri chat huant
  • cri chouette hulotte
  • chouette cri
  • cri chouette chevêche

17 réflexions au sujet de « Chouette hulotte (Strix aluco) »

    1. OtusScops Auteur de l’article

      Bonjour,
      les Chouettes hulotte sont des oiseaux très territoriaux qui passent leur vie sur le même territoire, aussi passent-elles beaucoup de temps à en défendre les limites. De plus c’est en automne qu’a lieu la parade nuptiale, et que la territorialité atteint son paroxysme, les Chouettes hulotte sont donc particulièrement bruyantes. Aussi il serait possible qu’une Chouette hulotte hulule de jour pour signaler sa présence à ses congénères: ce pourrait être un jeune individu inexpérimenté qui cherche activement une partenaire ou qui défend un territoire convoité (Inexpérience et/ou pression de la concurrence pourraient pousser un individu à hululer de jour).

      Répondre
  1. Manu

    Bonjour, j’ai deux questions
    J’entends une chouette hulotte chanter chaque nuit près de chez moi.
    J’habite les deux-sèvres, une région peu arborée à cause de l’agriculture.
    Ma propriété de 5000 mètres carrés comprend un petit bois de 1000 mètres carrés en friche.
    1ère question : cela signifie t-il que mon ami la chouette niche dans le bois ?
    2ème question : je compte nettoyer au sol de mon petit bois ( ronces et jeune pousses d’arbres ), cela aura t-il un impact défavorable pour elle ?
    Merci

    Répondre
    1. OtusScops Auteur de l’article

      Bonjour,
      les Chouettes hulotte nichent dans les trous des vieux arbres, si votre bois en contient il y a effectivement des chances que votre amie y niche. Quoiqu’il en soit votre propriété semble faire partie du territoire d’une Chouette hulotte.
      La Hulotte chasse principalement les petits rongeurs dans les milieux ouverts, donc éclaircir votre bois ne devrait pas lui porter préjudice, elle localisera peut-être même mieux ses proies au sol sans les ronces. Une abondance de proies sera le meilleur moyen de sédentariser la Hulotte chez vous.
      Bonne observation !

      Répondre
      1. Manu

        Bonjour,
        Merci pour votre réponse
        En effet je pense que la présence de la taxe rongeur est très présente chez moi car je suis un jardinier en potager très actif (1/3 du lieu).
        Par contre pas d’arbres morts imposants…
        Je vais suivre vos conseils et continuer l’observation…

        Répondre
  2. sophie

    Je suis un peu dans la même situation. Je lai vu deux fois perché sur la même branche. J’ai l intention de lui faire un nichoire. ? (Mai y a 1 mare a cote)
    Une autre fois je l’ai entendue volé elle est passe a 3 metre max de ma tente (la ou je vie) étonné j’avais lampe allumé et radio. Kan le soir elle se met sr ca branche environ 15 metre d ma tente on peu se voir. Ma présence ne la dérange pas. ?

    Serait ce une espèce curieuse.? Serait il possible qu elle s approche d la tente.? Comment je pourrais faire pour kon s apprivoise. ?
    Merci…

    Répondre
  3. sophie

    Depuis je l’ai entendu plrs foi. Plus proche de la tente dans les arbres autour. Je la gêne peut être sur son territoire de chasse (ki est aussi mon jardin). Au faite ces une chouette hulotte.

    Répondre
  4. BOILEAU Maïté

    Depuis un an environ j’ai une chouette hulotte dans mon pin parasol devant ma maison. Elle se tient toujours sur la même branche très haut et me regarde quand je la siffle. Par contre cet arbre ne comporte aucun trou où elle pourrait nicher. Faut-il lui faire une caisse en bois clouée sur le tronc à la hauteur où elle se tient où la laisser comme elle est ? Je ne voudrai surtout pas la faire partir.
    Merci de votre réponse.

    Répondre
  5. Coco

    Bonjour,
    Je n’en avais jamais vu avant mais depuis quelques semaine il y a des chouettes hulottes dans mon jardin. Ce qui me surprend c’est que l’une d’elles s’approche vraiment de moi. Lorsque j’arrive dans mon allée elle se décale juste pour que ma voiture passe mais ne s’envole pas forcément. Je peux m’approcher d’elle jusqu’à 3metres sans qu’elle ne bouge. Je la vois toujours en fin d’après midi entre 19h et 21h. Elle chante de temps en temps depuis le toit de ma maison. La nuit j’entends du bruit dans mon grenier serait-il possible qu’elle ait fait son nid dans mon grenier?

    Répondre
    1. OtusScops Auteur de l’article

      Bonjour,
      La Hulotte niche de préférence dans un vieil arbre creux, ce sont plutôt les chouettes Effraie qui nichent dans les greniers. Cependant les animaux savent être opportunistes, donc pourquoi pas…

      Répondre
  6. Bertrand

    Bonsoir,
    Passionné par les rapaces, j’ai eu l’occasion de recueillir une chouette qui s’était prise dans le filet qui avait été installé par l’ancien propriétaire sur la mare à canard de notre propriété. Affaiblie et mouillée (elle est visiblement restée de très nombreuses heures ainsi), outre le fait que j’ai supprimé le filet pour que ceci ne se reproduise plus jamais, j’ai pris contact avec l’Association LE CHENE (ALLOUVILLE-BELLEFOSSE -76-) chez qui je l’ai emmené. Elle y a été soignée, « retapée » puis relâchée. Ma maison semble être une halte appréciée car j’ai sur mes appuis de fenêtre, sur le perron sur les façades EST, SUD et OUEST de très nombreuses pelotes de réjection. Je viens d’acheter un « piège photographique » afin de pouvoir immortaliser leur passage mais j’envisage de fabriquer un nid (j’ai des tronçons de tronc creux d’arbres de chez moi abattus par une tempête) que je veux mettre sur pied et y placer également dans une logement au dessus un piège photographique avec carte SIM pour pouvoir récupérer les vidéos ou les observer régulièrement. Pouvez vous me dire quelle est la surface moyenne du territoire d’un couple de chouette hulotte.
    Merci par avance pour vos conseils.

    Répondre
    1. OtusScops Auteur de l’article

      Bonjour, la superficie du territoire d’un animal va dépendre de sa « teneur » en proie. Plus il y a de proies, plus le territoire des prédateurs sera petit. Pour les Hulottes plus le terrain sera boisé (avec des vieux arbres creux!) mieux se sera. Les ornithologues estiment la surface minimum à une petite dizaine d’hectares.
      Bonne chance avec votre piège photo !

      Répondre
  7. patricia couturier

    Bonsoir,

    Suite à une animations sur les oiseaux forestiers, nous confectionnons mes élèves de ce2 et moi un petit jeu de cartes (type memory) sur les oiseaux. Votre photo de chouette hulotte dans le tronc d’arbre nous plait bien.
    Nous autoriseriez-vous à l’utiliser pour notre petit jeu?
    Nous sommes déjà à la fin de l’année et il nous reste peu de temps pour le fabriquer.
    Pouvez-vous nous répondre très vite?
    Un grand merci à vous.
    Cordialement
    Patricia Couturier ( maitresse de ce2)

    Répondre
  8. THOUEZ

    Bonjour,
    Pendant la nuit,tous les deux jours depuis une semaine,j’entends le cri d’une chouette comme si elle pleurée, on m’a dit que c’était mauvais signe ça m’a vraiment pérturbé car j’avais une amie qui est rentré à l’hôpital et j’ai eu très peur puis finalement elle est ressortie ça m’a vraiment soulager. Mais aujourd’hui je me pose vraiment la question de savoir qu’es ce cela signifie pourquoi j’entends la chouette pleuré es que c’est vraiment son cri, je ne sais plus quoi penser alors si vous avez une réponse merci de me la communiquer.

    Répondre
    1. OtusScops Auteur de l’article

      Bonjour,
      le cri de certain oiseaux de nuit peuvent ressembler un chuintement assez sinistre, en aucun cas les oiseaux ne pleurent.
      Par ailleurs il n’y a aucune signification ni interprétation à donner sur ces oiseaux, c’est pure superstition.
      Bien à vous

      Répondre
    1. OtusScops Auteur de l’article

      Les ornithologues T. Mebs et W. Scherzinger indiquent des variations entre les hululements du mâle et de la femelle, ces distinctions sont perceptibles par les professionnels

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *